Recherche ciblée

Illettrisme: la Suisse n'est pas épargnée

La journée mondiale de l'illettrisme organisée par les Nations Unies le 8 septembre 2012 rappelle que près de 780 millions d'adultes dans le monde ne savent ni lire ni écrire correctement. Même en Suisse, 800'000 adultes ont du mal à comprendre un texte simple. La Fédération suisse pour la formation continue (FSEA) s'engage...

 

 

Dans de nombreuses contrées c'est encore un privilège d'apprendre à lire et à écrire. Aujourd'hui, près de 18% de la population mondiale est analphabète.  La Suisse – qui est pourtant loin d'être un pays en voie de développement – compterait à elle seule 800'000 adultes ayant de la peine à lire des textes simples et à les comprendre. Les personnes touchées par l'illettrisme sont très handicapées dans leurs activités personnelles et professionnelles et pourtant seulement 3'000 d'entre elles prennent leur problème au sérieux et participent à un cours pour améliorer leurs compétences en lecture et en écriture.

Le travail de sensibilisation est essentiel

L'Office fédéral de la culture (OFC) a augmenté le budget alloué à la lutte contre l'illettrisme. La Fédération suisse pour la formation continue (FSEA) poursuit, avec d'autres organisations nationales, son engagement pour enrayer ce fléau.


Informations complémentaires: www.alice.ch

Contact: Cäcilia Märki | 044 319 71 58 | caecilia.maerki@alice.ch