Recherche ciblée

Les assureurs romands ont enfin leur Ecole supérieure

L’Ecole supérieure assurance (ESA) vient d’ouvrir à Lausanne. Déjà présente à Zurich et à Berne, elle propose pour la première fois en Suisse romande une formation en cours d’emploi menant à un diplôme en économie d’assurances ES. Le Suisse lambda est assuré de la tête aux pieds, en passant par le siège auto de son préado. Le secteur des assurances aurait donc le vent en poupe? «On peut en tout cas parler de profonde mutation du secteur, explique Patrick Etter, directeur de l’ESA romande (notre photo).

Ce sont surtout les exigences des compagnies d’assurances qui ont évolué.» En effet, l’ouverture de l’antenne romande de l’ESA reflète la demande croissante de cadres dirigeants et de gestionnaires qualifiés dans le domaine.

Formation continue dès le début

La formation ESA s’adresse aux employés des entreprises d’assurances ou aux courtiers, qu’ils aient fraîchement obtenu leur CFC ou qu’ils aient des années d’expérience. Ainsi, les classes accueillent des étudiants de tous âges et de tous horizons. «C’est aussi ce qui fait notre force, se réjouit Patrick Etter. Les cours donnés sur le site se basent sur des cas pratiques, et le panachage des participants permet des échanges riches.»

Ce qui lie les étudiants de l’ESA, c’est leur envie de gravir les échelons. «Aujourd’hui, il faut être update pour progresser professionnellement, précise Patrick Etter. Et pour être attractif sur le marché de l’emploi, le brevet fédéral n’est plus suffisant.» Comme dans tous les secteurs, il devient rare que l’on conserve un même poste toute sa vie. On trouve alors des étudiants de plus en plus jeunes, même en tout début de carrière, dans ces cours en emploi.

Blended learning

L’enseignement de l’ESA est dispensé selon la méthode du «blended learning»: cours traditionnels en «présentiel» et cours en ligne. Les 3000  heures, réparties sur trois ans (ou 1500  heures sur 1 an et demi pour les détenteurs d'un Brevet fédéral), se font à 70% en études autonomes.

Salle d’études virtuelle

Les connaissances acquises seules sont ensuite reprises lors des cours dans les locaux de l’ESA. Dispensés par un professeur issu de la branche, les cours représentent les 30% restants du temps d’études. L’étudiant dispose également d’une salle d’études virtuelle, où il trouve de la documentation, des tests, mais aussi un forum de discussion. Viennent s’ajouter au cursus trois séminaires de deux jours sur le «team building», le savoir-vivre et la communication.

Mandatée par l’Association pour la formation professionnelle en assurance (AFA), c’est l’AKAD Business qui est en charge du programme de cours, identique dans toute la Suisse.


En savoir plus sur le Diplôme en économie d'assurance ES et sur l'école