Recherche ciblée

Loi sur la formation continue: les Romands réagissent


La Conférence romande de la formation continue (CRFC) a transmis sa position sur l’avant-projet de loi fédérale sur la formation continue - tant attendu. Elle salue globalement la volonté du Conseil fédéral de donner enfin un cadre législatif à ce volet essentiel pour la société. Elle se réjouit en particulier de la volonté affichée d’encourager les compétences de base chez les adultes. 
La CRFC déplore cependant le manque d’ambition dont fait preuve le texte.

Vives recommandations

Selon la CRFC, le manque de moyens alloués laisse présager un impact minime de la future loi. Pour cette raison, elle recommande vivement une série d’améliorations du texte législatif et formule les revendications suivantes.

  • La formation continue relève également de la responsabilité collective. Au-delà de l’initiative individuelle, les employeurs sont tenus de favoriser la formation de leur collaborateurs. Les collectivités publiques doivent pouvoir en garantir l’accès.
  • La validation des acquis doit être généralisée à tout le système de formation en Suisse. Les dispositions légales doivent donc être contraignantes. Dans le cas contraire, la validation des acquis restera une exception – et de surcroît principalement romande.
  • Dans la promotion des compétences de base, les compétences clés nécessaires à la participation à la vie économique et sociale sont à prendre en compte. Des moyens financiers doivent pouvoir être alloués à cette nouvelle mission.
  • La «Conférence sur la formation continue» — prévue dans le cadre de la loi — doit endosser un rôle stratégique et intégrer les partenaires sociaux et les organisations faîtières dans le domaine de la formation continue. La représentation de toutes les régions linguistiques est à garantir.

La CRFC estime essentiel que l’expertise et la conception romande de la formation continue soient mieux prises en compte dans ce projet. Elle se réjouit de nourrir par ses propositions la discussion.


Unique organe de ce genre en Suisse romande, la CRFC est un lieu de coordination, d’échange d’informations et de formulation de recommandations pour le monde politique et les milieux économiques, les experts, les responsables et professionnels de la formation continue des adultes.

Le projet de loi fédérale sur la formation continue (LFCo), attendu depuis fort longtemps, fait actuellement l’objet d’une procédure de consultation. Le comité directeur de la Fédération suisse pour la formation continue (FSEA) a également rédigé une première prise de position.

Image: Bundeshaus Bern 2009 – Flooffy – Wikimedia Commons