Recherche ciblée

Sport de haut niveau et études supérieures

Entraînements, cours, examens, compétitions et révisions, le rythme des sportifs de haut niveau qui suivent une formation supérieure parallèlement est soutenu. Pas toujours évident pour eux de jongler avec le planning chargé des entraînements et des compétitions sportives tout en répondant aux exigences universitaires. En raison du manque de structure en place, mener de front carrière sportive et études supérieures relève de la performance.

 

Si les formations sport-études au niveau du gymnase ou de la maturité font leurs preuves depuis plusieurs années, les possibilités sont encore rares pour les athlètes qui souhaitent poursuivre vers des études supérieures. Globalement peu intéressées par le sujet, les Hautes Ecoles et Universités de Suisse romande ne proposent pas de cursus spécifiquement adapté aux besoins des sportifs d’élite. Néanmoins, les possibilités d’aménagement existent dans la plupart des institutions, comme à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) où une année d’étude peut par exemple être suivie en deux ans. «Les quelques demandes sont traitées au cas par cas. Le rythme des études peut être aménagé, mais nous ne dispensons en aucun cas un étudiant d’acquérir toutes les compétences nécessaires à l’obtention de son diplôme et à l’exercice de son futur métier», indique Pierre-André Besse, adjoint au doyen à la formation Bachelor-Master de l’EPFL. 

Un intérêt croissant 

A l’Université de Genève (Unige), la préoccupation pour les sportifs d’élite va en augmentant. L’institution genevoise propose depuis peu un «dispositif sport art et études» qui offre dans la mesure du possible un plan d’étude individualisé permettant d’allonger la durée de la formation et de planifier la répartition des examens sur l’année. Entre 5 et 10 étudiants par année font appel à ce dispositif qui fonctionne plus ou moins bien selon la lourdeur des études. «On s’est beaucoup amélioré. Le sport a maintenant sa place à l’Université, se réjouit Antonio Latella, responsable des sports universitaires à l’Unige. Auparavant, on demandait aux étudiants de choisir entre sport et études.»

Taillé sur mesure

Traités au cas par cas, au gré des demandes, les aménagements mis en place pour ces étudiants qu’on nomme «particuliers» restent de l’amateurisme si l’on observe ce qui ce fait dans d’autres pays comme les Etats-Unis ou la France. Une lacune que l’ESM, Ecole de Management et de Communication de Genève s’emploie à combler en proposant depuis 2009 un programme spécifique pour sportifs de haut niveau unique en Suisse. «L’idée est de permettre aux étudiants de suivre une formation supérieure sans perturber le bon déroulement des succès sportifs», résume le directeur de l’ESM. Souplesse au niveau des absences, heures de cours concentrées sur trois jours en milieu de journée, ce bachelor laisse le temps aux athlètes de se focaliser sur leur vie de sportif. Tout est mis en place pour favoriser l’exploit sportif sans quitter des yeux l’importance de la formation une fois la carrière sportive terminée.


Aménagement d’études à l’EPFL

sac.epfl.ch/dispense_amenagement | 021 693 43 45 

Aménagement sport-études à l’UNIGE

www.unige.ch/dife/sports | 022 379 77 22 

Bachelor en management-marketing pour sportives et sportifs d’élite à l’ESM

Prochaine rentrée: octobre 2012

www.esm.ch | 022 979 33 79