Recherche ciblée

Une école de tourisme investit une place d'armes

La Place d’armes de Bure dans le canton du Jura est l’une des plus importantes de Suisse. L’une des plus étendues aussi. Vaste terrain d’entraînement pour les divisons mécanisées de l’Armée, elle est sillonnée de pistes asphaltées, de chemins accidentés. Et pourquoi ne pas ouvrir cet immense espace de jeux aux civils? C’est en tout cas le mandat confié à une poignée d’étudiantes et d’étudiants de l’Ecole internationale de Tourisme à Lausanne.


Trois projets ambitieux

Dans le cadre de la formation de «Gestionnaire en tourisme» proposé par l’EIT à Lausanne, des étudiantes et des étudiants ont investi la Place d’armes de Bure dans le Jura. Une semaine intensive pour peaufiner trois mandats concoctés par la société Ruag Defence – dont le seul actionnaire est la Confédération.

Ouvrir les portes de la place aux civils, tel était le mot d’ordre général. Il s’agissait de développer trois projets ambitieux: créer une brochure présentant à un large public les infrastructures à disposition, développer des outils informatiques aidant à la planification et à la réalisation d’événements et enfin rédiger un manuel à l’attention des organisateurs de courses automobiles qui devait tenir compte de consignes de sécurité contraignantes.

La réalité du terrain

Myriam Loulid, une étudiante de 3e année, responsable de la communication pour le projet RUAG-EIT, est enchantée d’avoir participé activement au projet qui s'est déroulé sur place du 27 novembre au 3 décembre 2011. «Cette semaine restera gravée dans ma mémoire, d’autant plus qu’elle est l’aboutissement d’un long processus d’apprentissage qui a commencé en septembre déjà. Cette activité, qui nous a plongés dans la réalité durant une semaine, constitue une étape importante dans notre formation. Elle s’inscrit naturellement dans un cursus menant à la certification internationale en Management de projet proposée maintenant par l’école.»

L’histoire ne nous dit pas si les étudiants ont goûté aux joies des sports mécaniques dans les chemins tortueux des forêts environnantes.


Ecole Internationale de Tourisme, Lausanne

Reportage